Journal

06
Jul.
branding, design

Après des mois de réflexions sur le mes métiers de designer et de photographe, ainsi que l'avenir de ceux-ci ; j'ai décidé d'envisager ces métiers différemment. Au lieu de m'évertuer à me situer dans un climat créatif brandissant le sacro-saint statut d'artiste, me voici devenu entrepreneur.

Entrepreneur, décliné du verbe entreprendre. Autant dire créer, prendre les devants, innover. La créativité sans limite! Sans le savoir j'ai toujours envisager ma vie ainsi me cachant derrière une image de créatif pur. Mais cette image a ses propres limites. La maturité aidant, j'ai réfléchi à mon métier dans une nouvelle optique, portant la réflexion sur l'entier de ma vie, de ma conception du travail, de la collaboration, de lien avec ma vie personnelle, et l'importance de celle-ci.

Aujourd'hui, je suis devenu mon propre produit ma propre image de marque qui se décline désormais sous deux formes:
✕ mon activité de photographe, qui prend gentiment de l'ampleur, et qui m'amène a revisiter totalement le métier de photographe et son modèle économique,
✕ un projet adjacent qui devrait voir le jour en 2016, dont je parlerais plus tard

Pour le moment, parlons renouveau et image de marque. Nous le savons "les cordonniers sont les plus mal chassés", aussi si les graphistes ou agences de communication ne prennent pas le temps de communiquer, il en va de même des photographes. A ceci prêt qu'il n'ont pas la volonté ou le budget de communiquer de manière autre que par les média sociaux.

1. Création d'une identité forte
Créer une identité forte est l'affaire des
agences de création spécialisées dans l'image de marque. Ayant un background assez conséquent dans le domaine je me suis penché sur mon cas comme sur celui d'un client.

Il était important pour moi de garder une référence à mon nom, mais aussi de subir mes influances. Je ne l'ai jamais caché, l'Asie m'inspire et m'intrigue. Tout les arts sont imprégnés d'une culture ancestrale et de modernité, de la nature environnante comme des légendes. Cette dualité et relative simplicité, que l'ont retrouve dans les pays Scandinaves m'interpèle. Je m'attacherais ici à la calligraphie et au design en réalisant un logo aux lignes rassurantes, posées, professionnelles.
Inspiration.

Il était important pour moi de garder mon nom, et de le mettre en avant tout en gardant la connotation de mon pseudonyme "MILK", qui me suit depuis l'époque oú je gérais le branding d'une marque de snowboard. Je voulais garder mes initiales "M&K", que l'on retrouve et début et fin de "MILK".

Après avoir associer ces deux lettres, j'ai décider de couper le "K" afin de simplifier sa lecture, et de le placer finalement au dessus du "M", comme pour créer un accent ; un symbole exotique.

2. Création d'un symbole fort
Si le logotype se doit d'être clairement identifiable, il est nécessaire de créer un élément fort et redondant pour des déclinaison de supports de communication. Ce sera à l'accent de jouer se rôle, à la fois dans sa forme géométrique, et organique (rappelant le vol d'un oiseau, en contre-point avec la rigidité du logo "corporate").

3. Déclinaisons et fonctionnalité
Si cet idéogramme pourrait se suffire à lui-seul, il est important de le faire vivre dans un ensemble plus organique. Le choix d'un hexagone rappelant l'obturateur mécanique d'un reflex semble être une solution adéquate pour le secteur d'activité, c'est surtout la construction de cette forme basé sur des plis origami qui imposera son esthétique. Les coins arrondis amènent eux la lenteur et le rapprochement à l'humain qu'offrent ma façon de voyager et de photographier aux quatre coins du monde.

Le logo, lui-même peut-être décliné en motifs pour assoir l'image de marque de certains supports de communication.

4. Mise en couleur

Pour cette version, j'ai opté pour une gamme de couleur "matin calme" en référence à la Corée du sud, mais aussi à une gamme de couleur peu usitées que l'on peut trouver au petit matin... Celà me permet d'ajouter encore un peu d'exotisme, de fraicheur dans mon image de marque.

5. Mise en place

Reste alors de mettre en situation cette image de marque avec son logo, ses couleurs, ses propres codes... Et pour répondre à une logique créative, le logo "corporate" s'inscrit lui-même dans un support carré pour les carte de visite (rappelant au passage les moyens format d'époque en 6x6).

Il ne restait plus qu'à décliner sur tout les supports...